top of page
Rechercher

Posez plus de questions et de meilleures questions !


Vous avez probablement déjà été mis en difficulté par un enfant qui vous bombarde de questions de type d'où vient le vent, pourquoi le ciel est bleu, pourquoi la mer monte et descend, etc.

Une fillette de 4 ans pose en moyenne 300 questions par jour (les garçons un peu moins) puis le flot se tarit, en partie sous la pression des figures d'autorité qui ne voient pas toujours la curiosité d'un bon œil, ou qui se trouvent confrontées à leur ignorance !

Vous avez donc en vous cette capacité à vous interroger, à bousculer le statu quo, à aller au-delà de réponses automatiques, mais vous ne l'exercez probablement plus assez.

Stefaan van Hooydonck, du Global Curiosity Institute, révèle qu'un manager pose en moyenne 6 questions par jour, dont 5 sont des questions fermées, qui ne suscitent qu'un oui ou un non ! Il le constate dans ses interventions en entreprise, « la curiosité est fragile ».

Bien des cultures d'entreprise tuent la curiosité en valorisant à l'excès l'action par rapport au questionnement. Elles se privent ainsi d'un facteur de performance primordial ! Le cabinet Egon Zehnder, s'appuyant sur des dizaines de milliers d'assessments de cadres dirigeants, a fait de la curiosité un des cinq facteurs prédictifs de performance. Leur étude est présentée dans cet article de la Harvard Business Review.


Retrouvez la curiosité de vos 4 ans !

Comment retrouver votre capacité à vous étonner, à vous interroger et donc à innover ?

· Entraînez-vous à poser plus de questions ouvertes. Faites-en un jeu, donnez-vous comme défi de poser au moins 5 questions ouvertes lors de la prochaine réunion d'équipe. Vous pouvez probablement faire mieux qu'un « où en es-tu sur le projet Z ? »

· Tenez un journal, physique ou numérique, de vos découvertes du jour et commencez à vous inquiéter s'il reste vide plusieurs jours d'affilée !

· Dans son livre « A more beautiful question », Warren berger recommande une approche en trois étapes à l'aide de ces questions :

1. Pourquoi ? Les plus perspicaces d'entre vous pourront aller plus loin et pratiquer les Cinq Pourquoi. Comme son nom l'indique, cette méthode consiste à poser cinq fois la même question pour obliger à aller au-delà des réponses convenues. Votre interlocuteur risque d'être désarçonné, mais les résultats sont puissants !

2. Que se passerait-il si... ?

3. Comment pourrions-nous ... ? Ces deux dernières questions vous aident à explorer des possibilités, à tester des hypothèses, à éviter de vous lancer droit dans l’action au risque de passer à côté d’opportunités.

Des questions ?

Comments


bottom of page