Rechercher

Des bienfaits de la jalousie


La jalousie n'est pas un sentiment très noble, et on nous explique, dès notre plus jeune âge, qu'il ne faut pas être jaloux des autres mais être content pour eux et se réjouir de ce que l'on a. Soit, mais quand même, j’aimerais bien avoir le camping-car de Barbie avec lequel Christine me nargue et me satisfaire d'avoir le poney de Barbie ne suffit pas à mon bonheur…

Du coup, nous apprenons à refouler sagement et poliment nos ressentis de jalousie. À tort, car ils peuvent nous être bien utiles !

Bien sûr, ils nous parlent de nous et notre jalousie peut nous aider à repérer des traits intéressants, par exemple lorsque nous nous engageons dans une transition professionnelle.


Quel rapport entre jalousie et transition professionnelle ?

À des personnes qui souhaitent changer de carrière mais qui ne savent pas vers quel domaine / secteur d'activité / type de métier s'orienter, je pose ces questions :

  • Qui sont les personnes, célèbres ou inconnues, que vous jalousez secrètement ?

  • Que leur enviez-vous ? Leur succès ? Leur salaire, leur maison de vacances, leur aisance à l'oral, leur capacité à entreprendre, ... ?

Les réponses sont très révélatrices, ce sont souvent des traits que nous aimerions davantage développer et que nous dénigrons parfois chez ceux qui les possèdent.

Attention toutefois à ne pas vous en tenir à une analyse de premier degré qui relierait automatiquement " je lui envie sa promotion de chef de projet" c'est donc signe que "je veux être chef de projet." Non, cela n'est pas toujours aussi simple !


Lorsque vous analysez les ressorts de votre envie ou de votre jalousie, faites preuve de discernement :

  • Vous êtes peut-être tombé dans le piège du désir mimétique, analysé par René Girard : je désire ce que désire une autre personne, indépendamment de mes propres aspirations. Vous l'observez chez les enfants : ils ont devant eux une caisse de jouets mais vont se disputer le même jouet. Par exemple, depuis que je sais que mon collègue est candidat pour un poste à l'étranger, je veux moi aussi partir en expatriation alors que je n'imagine pas un instant quitter mon cercle d'amis. Ceci est une fausse piste !


  • Repérez ce que vous aimeriez réellement être / avoir. Comment faire ? le plus sûr consiste souvent à repartir de ses valeurs fondamentales. L'expatriation pourrait vous attirer, mais vous savez que dans votre échelle de valeurs le lien avec vos proches et votre communauté est très important. Peut-être vaut-il mieux chercher un autre défi professionnel qui ne bouscule pas une valeur prioritaire.


  • Analysez en profondeur les causes de votre jalousie : vous jalousez le succès de votre voisin, mais que lui enviez-vous vraiment ? Son statut, ses possessions matérielles, sa capacité à prendre des risques, ses idées innovantes, ... Creusez autant que possible, c'est ainsi que vous repérerez des pistes pour vous-même et que vous vous demanderez peut-être comment vous aussi, vous pourriez prendre un peu plus de risques, en augmentant petit à petit le niveau de difficulté.

Si la jalousie n'est pas un sentiment noble, elle est bien utile pour nous aider à repérer nos ressorts personnels. Attention toutefois à ne pas se contenter d'une interprétation de premier niveau !


17 vues