Rechercher

Eloge de l'ennui


Vous cherchez à éviter l’ennui ? Apprenez au contraire à lui laisser de la place !

Les pédopsychiatres encouragent les parents à laisser des temps d’ennui à leurs enfants et adolescents. Mais les parents gagneraient eux aussi à se préserver des plages de temps d’ennui !


Nous avons tendance à vouloir remplir chaque temps « mort » et à chercher à nous avancer dans nos interminables listes de tâches à accomplir : nous allons purger notre boîte mail, réfléchir aux courses à faire, passer des appels, prendre des rendez-vous ou décompresser sur Candy Crush. Nouas avons ainsi le sentiment de tirer parti de chaque minute de nos journées déjà bien remplies.


En réalité, cette expression de temps « mort » est trompeuse ! Non, les moments d’attente, d’ennui sont bien des moments de vie et ils nous sont nécessaires ! 

C’est le moment où le cerveau va, non pas se reposer, mais divaguer. Vous avez l’impression que votre cerveau ne travaille pas pendant que vous attendez la rame de métro, en réalité, il est absorbé à trois types de tâches :

  • Résoudre des problèmes restés en plan dans votre esprit ;

  • Générer de nouvelles idées ;

  • Donner du sens aux événements qui surviennent dans votre vie.

Le cerveau reste très actif même lorsqu’il n’est pas focalisé sur une tâche. Il peut alors se permettre de travailler différemment, en privilégiant les réseaux et associations d’idées. Il existe un lien fort entre l’ennui et la génération d’idées brillantes et créatives, mais nous ne tirons pas assez parti de cette créativité. Pourtant, vous l’avez probablement déjà expérimenté, c’est bien souvent en prenant sa douche, en repassant ou en regardant la pluie tomber que l’on a de nouvelles idées intéressantes. C’est rarement en restant assis devant son ordinateur à archiver les mails d’un projet clos…

Comment pouvez-vous favoriser ces moments d’ennui ?

  • Résistez à la tentation de sortir votre téléphone dès que quelques secondes d’inoccupation se présentent. Allez-vous réellement en tirer quelque chose d’utile ? 

  • Donnez-vous la permission de ne rien faire. 

  • Soyez attentif aux pensées qui émergent. Notez quelques mots clés qui vous inspirent (non, pas dans les notes de votre téléphone !).

Nous sommes en période estivale, c’est le moment idéal pour vous entraîner à garder des moments sans activité, vous ne pourrez plus vous en passer !