top of page
Rechercher

Lectures 2023 : la liste ultime !

Comme chaque année, j'ai sélectionné le meilleur de mes lectures.

Vous y trouverez des ours, des espions, des surdoués, des consultants, des artistes et un voleur d'art...

Photo by Gaman Alice on Unsplash

Deux histoires d'ours : une fiction et un récit d'anthropologue

Et vous passerez comme des vents fous, de Clara Arnaud (Actes Sud, 2023).

Je ne me suis pas forgée d'opinion sur la question « faut-il réintroduire des ours ? » De toutes façons, ils sont désormais une centaine dans les Pyrénées, donc je crains que la question ne se pose plus. En revanche, j'ai vraiment apprécié ce roman qui prend soin de nous montrer deux points de vue : celui d'une éthologue qui étudie le comportement d'une ourse et qui est fascinée par cet animal et celui du berger confronté aux attaques de son troupeau de brebis en estive. J'ai trouvé intéressant de montrer que chacun, à sa façon, est amoureux de la nature et de la montagne au-delà du clivage occasionné par la réintroduction de l'ours. Le roman est enrichi par une histoire parallèle de montreur d'ours parti faire fortune en Amérique au siècle précédent.


Croire aux fauves, de Nastassja Martin (Gallimard, 2019).

Nastassja Martin est anthropologue, elle étudie les peuples arctiques, tant du côté américain, au Yukon, que du côté russe, dans le Kamtchatka. Les ours sont constamment présents dans cet environnement, les chemins qui sillonnent la forêt sont en réalité des traces faites par les ours. Un beau jour... se produit une rencontre dramatique. Nastassja est attaquée par un ours, la tête prise dans la mâchoire de la bête, elle parvient à attraper son piolet et à blesser l'ours qui finit par fuir. Outre le traumatisme causé par cette attaque et des blessures graves, c'est le statut de la jeune femme qui change vis-à-vis des éleveurs nomades qu'elle étudie. Elle est désormais « marquée » par l'ours et plus tout à fait humaine. J'ai été impressionnée par son courage et j'ai trouvé l'analyse des croyances animistes passionnante.


Deux récits de vengeance...

Le Dernier étage du monde, de Bruno Markov (Anne Carrière, 2023).

Un jeune homme se fait embaucher dans un cabinet de conseil en stratégie avec la volonté de venger son père, brisé par une réorganisation. La description de la culture d'entreprise des cabinets de conseil est particulièrement juste. J'ai apprécié aussi les réflexions autour de thèmes d'actualité comme l'intelligence artificielle et les questions éthiques qu'elle pose.


The Portrait, de Iain Pears (William Collins, 2006), en anglais, non traduit.

Un artiste anglais s'est isolé sur l'île d'Houat en Bretagne, il y trame sa vengeance d'un critique d'art qui a abusé de sa capacité à faire et défaire des réputations et qui a commis bien pire crime. On découvre petit à petit la noirceur du critique d'art, ainsi que la machination mise en place pour le détruire. Le tout dans un décor d'île battue par les tempêtes ! Ce roman est superbement écrit, il est dommage qu'il n'existe pas de traduction en français. Du même auteur, j'ai aussi adoré « An instance of the Fingerpost ».


Un excellent roman d'espionnage

Red Widow, de Alma Katsu (G.P. Puntam Son's, 2021), en anglais, non traduit.

Ce roman se déroule en grande partie au siège de la CIA où il s'agit de trouver une taupe au sein de la section dédiée à la Russie. Rien de bien original a priori, mais l'intrigue est tordue à souhait, riche en rebondissements et en agents doubles voire triples !! C'est le premier volume d'une trilogie, en revanche le deuxième roman, « Red London » est très décevant. Vous pouvez vous en tenir à celui-ci.


Une histoire vraie de voleur d'art compulsif

The Art Thief, de Mickael Finkel (Simon & Schuster, 2023).

L'auteur a mené un vrai travail d'enquête pour retracer le parcours de cet alsacien, Breitwieser, qui a volé pour plus d'un milliard (oui, milliard !) d'œuvres d'art pour son propre plaisir : avec une audace croissante, il se sert dans les musées, dans les églises, essentiellement en France, en Suisse, en Belgique et aux Pays-Bas. Amateur d'art éclairé, il ne vole que des pièces exceptionnelles et les conserve dans la chambre qu'il occupe chez sa maman... Il lui arrive de voler plusieurs pièces dans le même musée sur une ou plusieurs journées ! Il a fallu des années avant qu'il ne soit pris, car il gardait les pièces pour lui. Cette enquête est passionnante à la fois pour la description des œuvres d'art (certaines sont perdues à tout jamais car elles ont été détruites par la maman en question pour protéger son fils), par l'analyse de la psychologie de Breitwieser et par les techniques de manipulation utilisées par le voleur lorsqu'à plusieurs reprises il manque de se faire prendre.


Un roman d'anticipation

The Seventh son, de Sebastian Faulks (Hutchinson Heinemann, 2023), en anglais, non traduit.

Tout commence par une histoire de mère porteuse et de manipulation génétique dans un futur pas si lointain, mais où l'on perçoit aussi les effets des dérèglements climatiques. Ce roman est très crédible et pose de vraies questions éthiques. Vous pouvez aussi l'apprécier au premier degré.


Un essai pour tirer parti de son potentiel

Zèbre zen, de Clotilde Poivilliers (Eyrolles, 2019).

Passez outre le titre un rien racoleur, l'ouvrage est bien plus profond qu'il n'y paraît. Les adultes surdoués ressentent souvent la frustration de ne pas savoir / pouvoir tirer parti d'un potentiel élevé. L'auteur commence par expliquer, études scientifiques à l'appui, en quoi le fonctionnement du cerveau des Hauts Potentiels Intellectuels est différent tant d'un point de vue quantitatif que qualitatif. Elle donne ensuite des conseils très concrets pour tirer parti de ce potentiel. Ces deux volets, explication didactique puis conseils pratiques, sont très équilibrés et parleront à bien des surdoués.


Un essai pour mettre plus de créativité dans sa vie

Do Interesting, de Russell Davies (The Do Book Co, 2023) en anglais, non traduit.

Alors que beaucoup de personnes se posent la question du sens de leur travail, cet ouvrage propose d'adopter une démarche en trois étapes pour s'autoriser à faire des choses intéressantes et à les valoriser. Commencez par développer votre sens de l'observation et vous remarquerez de plus en plus d'éléments dignes d'intérêt autour de vous. Faites-en ensuite la «collection», prenez soin de rassembler ces curiosités remarquées puis partagez vos découvertes. Les 34 propositions de l'auteur vous inciteront à travailler votre créativité et à y prendre plaisir. D'une manière générale, tous les livres de cette collection "Do ..." sont passionnants, vous ne serez jamais déçus !

Comments


bottom of page