Rechercher

Vous allez à une conférence ? Restez dans le couloir !


- Mais, Florence, j'ai dépensé 1 500 euros pour assister à cette conférence, je ne vais tout de même pas rester dans le couloir de l'auditorium ?!

Et à combien estimez-vous le coût d'acquisition de nouveaux contacts qualifiés ?


Contrairement à ce que nous pensons, ça n'est pas dans l'auditorium que se passent les choses intéressantes et qui méritent cet investissement de 1 500 euros : c'est dans le couloir.


Que se passe-til réellement dans l'autidorium ?

Pas grand chose. Tout le monde est assis et écoute. Avec un peu de chance, vous pouvez tout juste échanger avec vos voisins de gauche et de droite. Le contenu de la présentation ? Vous le retrouverez dans les posts LinkedIn de l'intervenant, dans une conférence en ligne faite plus tôt et postée sur YouTube ou encore dans le fil Twitter d'un participant... Vous ne manquez pas d'opportunités de retrouver le contenu ailleurs qu'en écoutant patiemment.


En revanche, que se passe-t-il dans le couloir, au buffet, à la table des exposants, au vestiaire ?

C'est là que se croisent les participants et les intervenants qui attendent leur tour : des personnes qui partagent vos centres d'intérêts et sont a priori là pour réseauter elles aussi. Elles passent le temps entre deux conférences et font semblant d'être occupées sur leur smartphone mais elles sont en réalité disponibles et cet intervenant qui sera pris d'assaut après sa conférence est là, avec son café, à attendre son tour...

Et vous avez une bonne accroche : vous partagez au moins un centre d'intérêt commun, le sujet de la conférence.

Vous avez donc le champ libre pour développer votre réseau et vous rattraperez le contenu de la conférence ailleurs. Voilà qui vaut bien les 1 500 euros d'inscription !


Cette recommandation de préférer arpenter les couloirs et réseauter plutôt que de rester assis dans l'auditorium n'est pas de moi, je l'ai tirée de l'excellent livre "Never eat alone" de Keith Ferrrazzi (non traduit en français). L'auteur y propose des trucs et astuces réellement originaux pour doper votre pratique du réseautage. Certains conseils, comme celui qui fait l'objet de cet article, vous sembleront peut-être loufoques ou a minima contre-intuitifs. Ils émanent toutefois d'une longue pratique et d'expérimentations par l'auteur. Ils incitent à revoir ses pratiques de réseautage. L'ouvrage n'est pas récent (2014), ne vous attendez pas y trouver les meilleures pratiques pour réseauter en ligne, mais puisque les événements présentiels reprennent, il revient d'actualité. Enfin, même les introvertis (dont je suis) y trouveront des recommandations applicables !

Alors, quand oserez-vous vous inscrire à une conférence sans mettre les pieds dans l'auditorium ?