top of page
Rechercher

Stagiaire à 45 ans, pourquoi pas ?



Vous aussi, prenez votre plus beau cartable pour votre premier jour de stage !

Le film « Le Nouveau stagiaire » (2015) montrait un Robert de Niro, 70 ans dans le film, rejoindre une startup en qualité de stagiaire et reprendre une vie professionnelle tout en bas de l’échelle. Voilà le prétexte à un film sympathique et bon enfant.

Si 70 ans semble un rien excessif, pourquoi ne pas favoriser des « stages seniors » ? Vers 40-50 ans, beaucoup de personnes se lancent dans une transition professionnelle : il leur reste 25 à 15 ans de vie active et vraisemblablement une quarantaine d’années d’espérance de vie.


La seconde moitié de vie donne souvent lieu à un questionnement intense : « Quel est le sens que je veux donner à ma vie ? Est-ce que je veux continuer de construire ou passer à une phase de transmission ? Mes valeurs et mes sources de motivation ne sont plus les mêmes qu’à 30 ans, comment puis-je rester aligné avec moi-même ? Comment puis-je donner un second élan à ma carrière alors que j’ai désormais le sentiment de plafonner et d'avoir tout atteint dans mon domaine ? »


S’engager dans une transition professionnelle est souvent une réponse à ces questions.

Les personnes que j’accompagne dans cette phase de changement se font une certaine idée du métier vers lequel elles souhaiteraient évoluer, mais elles n’ont pas de réelle opportunité de le tester par elles-mêmes. Je les incite à interviewer des personnes qui exercent cette activité, mais cela me semble insuffisant pour se lancer dans un potentiel grand changement. Il est parfois difficile de se projeter à partir de l’expérience d’autrui, forcément subjective.

Une formule de stage « transition » pourrait permettre à des seniors de se projeter plus facilement dans leur nouvelle activité et de s’engager sans prise de risque excessive.

Qu’en pensez-vous ? Comment pourriez-vous « tester » une nouvelle activité ?

Комментарии


bottom of page