top of page
Rechercher

Passion versus Curiosité

Méfiez-vous de la passion !

J’ai précédemment évoqué dans cet article le piège que peut représenter le « métier-passion ». Bien souvent, vouloir faire d’une passion son métier se termine en impasse : la passion n’est pas toujours économiquement viable ; tout le monde n’a pas forcément de passion ou il arrive aussi que la passion devienne une corvée dès lors qu’il faut la vendre à des clients.


Comment trouver alors un peu d’intérêt dans son travail ? Faut-il se contenter d’un travail alimentaire ?


Dans son ouvrage dédié à la créativité, « Comme par magie : vivre sa créativité sans la craindre », Elizabeth Gilbert alerte sur les limites de la passion : « Je suis généralement quelqu’un de très passionné, mais pas tous les jours sans exception. Parfois, j’ignore absolument où s’est envolée ma passion. Je ne me sens pas toujours inspirée ni certaine de ce que je dois faire », mais, ajoute-t-elle « Je ne reste pas les bras ballants à attendre que la passion s’empare de moi. »





Préférez suivre votre curiosité !

Que faire lorsque la passion se transforme en point de blocage ? Suivez votre curiosité !

Elizabeth Gilbert continue ainsi : « Pour moi la curiosité est le secret. (…) Elle est à la portée de tous. La passion peut sembler parfois tellement hors d’atteinte qu’elle en est intimidante. (…) La curiosité est une entité plus discrète, plus douce, accueillante et démocratique. Ses enjeux sont bien moins élevés que ceux de la passion. »


De fait, la curiosité est bien moins engageante que la passion : il ne s’agit que d’aller voir s’il se trouve par là-bas quelque chose d’intéressant. Au pire, vous rebroussez chemin et testez une autre piste. Mais bien souvent, vous y trouverez une nouvelle source d’inspiration ou un point d’entrée vers encore un autre « là-bas ».


Montrez-vous curieux, posez des questions, allez voir, testez, vivez l’enthousiasme du débutant qui découvre une nouvelle activité, vous en serez plus riche !

Comments


bottom of page