top of page
Rechercher

Les coachs bientôt remplacés par l’IA ?


Ces dernière semaines, nous avons tous été impressionnés, parfois amusés ou effrayés par les démonstrations des capacités de ChatGPT, l'intelligence conversationnelle développée par OpenAI. Et nous n'avons probablement pas fini de nous étonner de ces nouveaux développements.

Dans les métiers de l'accompagnement, dont le coaching, chacun pense être à l'abri de l'intelligence artificielle, puisque « nous, nous travaillons sur l'humain. »


Est-ce si sûr ?

Peut-être peut-on appliquer au métier de coach cette phrase que l'on a beaucoup entendue à propos des radiologues qui étaient voués à disparaître rapidement : « L’IA ne remplacera pas les radiologues. Mais les radiologues qui ne travaillent pas avec une IA seront remplacés par ceux qui travaillent avec une IA. »


Outre le fait que l'intelligence artificielle est capable d'absorber et de traiter quantité de données et de modèles, elle est aussi capable de reconnaître les émotions dans la voix et les mimiques faciales. On pourrait imaginer que le coach travaille en s'aidant d'une intelligence artificielle. C'est un des sujets que Tony Robbins, le grand gourou du coaching de vie aux États-Unis, investigue depuis 2018. Dans leur ouvrage « Plus vite que le futur », Peter H. Diamandis et Steven Kotler relatent que Tony Robbins a fait créer une sorte de double virtuel : son avatar est plus vrai que nature et sa voix si singulière est reproduite à l'identique. Il a ensuite été nourrie de plus de 8 millions d'images et de tous les écrits, conférences, podcasts, vidéos de Tony Robbins. Il connaît ainsi tous les modèles et exemples utilisés par Tony Robbins. Ce dernier explique que son double virtuel est bien plus qu'un chatbot et qu'il peut être secondé en temps réel lors des accompagnements, notamment par la capacité de l'IA à déceler différentes émotions présentes en même temps chez le coaché.

En bref, les coachs ne peuvent plus se contenter de regarder de loin les progrès de l'intelligence artificielle et doivent plutôt chercher à l'utiliser pour être encore plus pertinents. Nul doute que nous reparlerons de ce sujet !

Comentarios


bottom of page