top of page
Rechercher

Faut-il pratiquer la pensée positive ?



Ne vous arrêtez pas à la pensée positive, pratiquez le WOOP !

A priori, s’efforcer de voir le côté positif des événements, pratiquer un discours intérieur qui remplace « tu vas échouer » par « tu vas donner le meilleur de toi-même », ou encore imaginer ce que l’on ferait avec la super cagnotte du loto ne peut être que bénéfique.


Oui, mais non !


L’erreur que commettent bien des partisans de la pensée positive consiste à s’arrêter à cette étape, certes sympathique, mais finalement incapacitante. Gabriele Oettingen, professeur de psychologie, a étudié la façon dont nous nous projetons dans le futur et notre capacité à mettre en œuvre nos intentions.


Il en ressort que si nous nous contentons de pratiquer des affirmations positives de type "Mon discours est convaincant et me permet de remporter de nouveaux clients", notre cerveau les prend au premier degré, considère l’objectif comme déjà acquis et ne fait plus d’efforts pour l’atteindre ! Nous n’obtenons pas le résultat attendu et nous en sortons déçu, alors que nous pensions avoir mis toutes les chances de votre côté. Cela explique des baisses de moral et de motivation importantes alors que nos pensées positives nous avaient boostés.


Vous avez raison de souhaiter le meilleur, mais ne vous en tenez pas là, il vous reste encore 3 étapes à réaliser, selon le modèle WOOP de Gabriele Oettingen :

-       Le W pour Wish, c’est votre souhait, votre pensée positive.

-       Le O pour Outcome, c’est le résultat attendu.

-     Le second O pour Obstacle, c’est la prise en compte des potentiels obstacles qui risquent de se dresser entre vous et votre objectif. Voilà qui incite à être à la fois optimiste ET réaliste. Il est probable que tout ne se déroulera pas comme souhaité.

-     Le P pour Plan, c’est votre plan d’action : qu’allez-vous mettre en œuvre pour atteindre votre objectif ?

 

La pensée positive ne fonctionne que si l’ensemble des étapes est déployé, sinon, notre souhait reste un vœu pieux, puis se transforme en regret. Or, nous avons parfois tendance à nous contenter des exercices souvent proposés en développement personnel comme la visualisation ou les affirmations positives sans aller jusqu’au plan d’action.

Ne renoncez pas à des objectifs ambitieux, mais faites tout le chemin ! Quel premier petit pas peut vous rapprocher de votre objectif ?

コメント


bottom of page