Rechercher

Êtes-vous en train de procrastiner ?


C'est sûrement le bon moment de prendre un 4ème café...

Faisons un bilan un peu honnête de notre rapport à la procrastination, cette tendance à repousser le moment d’accomplir une tâche...


Nous savons très bien lorsque nous sommes en train de procrastiner et nous savons  aussi ce que nous devrions être en train de faire !



Mais, nous ne le faisons pas et nous pourrions expliquer longuement (parfois pendant plus longtemps que ce qui nous serait nécessaire pour accomplir la tâche !) pourquoi ça n’est pas le moment, pourquoi nous n’avons pas le temps, pourquoi tout conspire à nous empêcher de faire cette tâche.


Beaucoup de facteurs expliquent la procrastination : la peur d’échouer, ou même la peur de réussir, une estime de soi en berne, un coup de mou,… 


La procrastination n’a rien à voir avec la paresse. Au contraire, le procrastinateur est souvent très actif : il est très occupé à ne pas travailler sur son objectif ! Une journaliste expliquait que lorsqu’elle doit rendre un article, elle se met à poser des étagères ou à nettoyer les vitres. Ces tâches annexes deviennent tout d'un coup urgentes !

C’est au final plutôt douloureux : le procrastinateur s’agite beaucoup, se sent coupable de ne pas travailler sur son objectif, doit déployer beaucoup d’énergie pour rattraper le temps perdu et se sent finalement frustré de ne pas avoir donné le meilleur de soi-même. Nous maîtrisons bien l’art de nous compliquer la vie...


3 astuces pour sortir de la procrastination


1ère astuce : Utilisez le PPT !

 Non, sûrement pas le Powerpoint, mais la Plus Petite Tâche ! Souvent, la procrastination est en partie liée au fait que nous surestimons la durée et la difficultés du projet à mener. Nous le repoussons à un moment idéal ou nous aurons plus de temps et plus d’énergie, ce qui bien sûr n’arrive jamais. 

La prochaine fois que vous tombez dans la procrastination :


Efforcez-vous de repérer la Plus Petite Tâche, mais vraiment la tâche minuscule qui ne vous prendra même pas 5 minutes !  Il en existe forcément une :

  • Appeler une amie / un collègue qui a déjà mené ce type de projet ;

  • Retrouver cet article intéressant que vous aviez mis de côté ;

  • S’inscrire à un webinar ;

  • Commander un livre sur le sujet.

C’est la technique des babys steps, les petits pas de bébé. Vous avez l’impression de ne pas beaucoup avancer, mais réjouissez-vous, vous êtes en mouvement, vous vous rapprochez de votre objectif ! Vous vous trouvez emporté par votre élan et souvent vous réalisez plusieurs baby steps sans vous en apercevoir !


2ème astuce : Ne faites rien, mais vraiment rien de rien !

Au lieu de vous jeter sur une tâche de substitution en apparence utile (vérifier la facturation, ranger le bureau, trier les mails, répondre à une enquête mise de côté, archiver les compte-rendus de réunion), forcez-vous à ne vraiment rien faire. N’allez même pas prendre un verre d’eau, terminer cette part de gâteau ou regarder une vidéo de mignonnes petites loutres. Restez assis à votre bureau, sans utiliser votre ordinateur.

Il est probable que vous ne tiendrez pas longtemps, et à ce moment-là reprenez votre plan d’action et mettez-vous enfin à cette tâche si redoutée !


3ème astuce : Utilisez un minuteur !

Lancez votre minuteur sur 15 minutes et fixez-vous comme objectif de travailler pendant ces 15 minutes uniquement sur la tâche que vous repoussez. Pas une minute de plus ! C’est un objectif plutôt raisonnable, qui ne devrait pas vous effrayer. Que se passe-t-il lorsque les 15 minutes sonnent ?

  • Soit vous avez le sentiment d’avoir accompli un effort colossal, vous n’en pouvez plus et il est hors de question d’y passer 1 minute de plus : Parfait, vous avez au moins la satisfaction d’avoir amorcé la tâche au lieu de l’avoir repoussée. Bloquez-vous un autre créneau de 15 minutes dans votre agenda.

  • Soit vous voilà lancé, vous trouvez que c’est moins difficile que vous ne le pensiez et vous profitez de cet élan : bravo, vous avez vaincu la procrastination !

Vaincre la procrastination demande un entraînement régulier, préférez avancer par petites touches !